Khelcom

Khelcom, un domaine agricole de 45 000 ha et en même temps un centre culturel d’enseignement aux valeurs religieuses musulmanes est le symbole même de la réussite du système éducatif de l’Islam réhabilité par Cheikh Ahmadou Bamba avec comme base la trilogie de : l’Enseignement, l’Education et de l’initiation au travail sanctifiant. Déjà à la sortie de la ville de Touba, la pluie s’annonçait, le ciel donnait le ton, le paysage agréable, un climat paisible qu’on ne pouvait pas ne pas contempler, on était sur la route Touba KHELCOM. Arrivés à la Daara de Ndiouloul (un autre centre du Khalife) sur la route, une escale est observée pour une visite en prélude à celle prévue à Khelcom. Il pleuvait déjà. Le cortège reprit la route et cette fois ci directement vers Khelcom où on entra par la porte de la Daara (Centre) nommée  » Dâru Quddûs « . Un halte suffira amplement pour avoir un aperçu sur la configuration architecturale et structurelle des 15 centres d’éducation de Khelcom étant donné qu’ils (ces centres ou  » Daara « ) sont tous identiques avec la même rigueur de gestion et un model d’organisation standard. Du Centre de Dâru Quddûs, nous sommes allés à celui nommé Touba Khelcom qui peut être considéré comme un pôle du fait de la concentration de beaucoup d’infrastructures telles que l’atelier technique, les installations en froid et bien entendu le centre de santé construit par le Khalife sur fonds propres. C’est d’ailleurs au niveau de ce centre de santé que beaucoup furent étonnés de voir un aussi important investissement pour la couverture sanitaire assurée aux élèves et résidents.  » La spécificité de ce centre est qu’ici tout est gratuit et à la charge du khalife  » précisa Serigne Abdou Rahmane SECK l’infirmier sur place. Gratuit non seulement pour les élèves mais gratuit aussi pour tous les habitants de la zone et ceux de ses environs. Serigne SECK répondra aux différentes questions de Monsieur l’Adjoint au Maire, Monsieur BARENTIN qui ne manquera pas de constater sur place la volonté nette de bonne gestion. Une visite guidée du centre de santé bouclera la visite permettant ainsi à la délégation de retourner sur Touba vers de 19h 30 et directement à Hizbut-Tarqiyyah après une journée très chargée.

Une journée certes chargée mais qui ne s’achèvera pas sans que Monsieur BARENTIN et sa suite assistent à la cérémonie de distribution de récompenses aux élèves les plus méritants parmi lesquels certains, enfants de 10 à 13 ans venaient de terminer leur étude du Coran avec comme preuve de la maîtrise la calligraphie d’une copie de Coran avec comme seule repère, la mémoire démontrant ainsi la maîtrise. Monsieur Jean Pierre BARENTIN et Monsieur Mamadou NSANGOU remirent à chacun des primés un sac sur lequel sont imprimées les marques de la Ville de TAVERNY en guise d’encouragement et de félicitation à l’endroit de ces jeunes enfants. De l’autre côté aussi, on vit une fillette aussi méritante que les jeunes garçons qui recevait à son tour, des mains de Mme BARENTIN son prix. Monsieur le 1er adjoint au Maire de TAVERNY précisera au passage que cette distinction est celle réservée aux jeunes Tabernaciens ayant réussi au Baccalauréat ou autres formations professionnelles pour dire simplement qu’ils ont le même mérite.

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!